Return to site

Devenir propriétaire en province

Vous hésitez entre acheter un appartement plus grand en banlieue ou une maison en province ? Voici les conseils de Laou pour comprendre les opportunités immobilières qui s'offrent à vous en province.

« Demande saturée, offre restreinte, prix excessifs… La situation du marché de l’immobilier à Paris continue de limiter l’accès au logement, malgré une trêve dans la flambée des loyers. »

« Trop cher de se loger à Paris ? » Voici pourquoi , Elena Brunet, l’Obs.fr le 20/03/2014

Tous ceux qui ont cherché un logement à Paris ont leur expérience. Étudiant, jeune travailleur ou même plus tard, chacun a sa petite anecdote de l’absurdité de la recherche d’un appartement dans la capitale.

De plus, pour la plupart des couples, acheter demeure une mission impossible. Surtout que l’on a tendance à rêver d’une maison lumineuse et d’un jardin verdoyant plutôt que d’un trois pièces à Paris qui avoisinera (minimum) les 500 000€. Une solution : devenez propriétaire en province !

Les villes les moins chères de France en 2016
  • Saint-Etienne : 1296 € / m²

Les clichés ont la vie dure mais Saint-Etienne, sans aucun doute, vous surprendra. Au cœur des vallons du Forez et à moins d’une heure de Lyon, la cité du design gagne en dynamisme.

  • Limoges : 1425 € / m²

Labellisée French Tech, la seconde ville de la Nouvelle Aquitaine est dotée d’un technopole prometteur. Une ville pas aussi fragile que sa porcelaine !

  • Mulhouse : 1551 € / m²

Mulhouse est située au coeur de l’Alsace et à quelques kilomètres des frontières allemandes et suisses. »Ville d’Art et d’Histoire », la cité propose un patrimoine riche et unique.

  • Brest : 1578 € / m²

Brest n’est pas uniquement à la pointe de la Bretagne mais aussi des technologies du numérique. Innovante et hyperconnectée, coquillages et crustacés, la fibre et la 4G.

  • Le Mans : 15799 € / m²

Propulsée sur le devant de la scène mondiale grâce à sa course mythique (et ses retombées économiques), Le Mans, à une heure de Paris jouit d’une superficie supérieure à la capitale. Cela explique ses prix défiant toute concurrence !

Pour en savoir + sur des villes où il fait bon vivre et où il n’est pas nécessaire de s’endetter pendant 35 ans pour acheter, rdv sur Laou pour voir les commentaires d’habitants.

Ces grandes villes où les prix baissent

Les métropoles en France s’opposent à la région parisienne sur de nombreux points. Ces différences se retrouvent sur la qualité de vie et le prix de l’immobilier. Ces deux facteurs essentiels ne sont d’ailleurs pas étrangers l’un à l’autre.
Focus sur deux villes dont les opportunités immobilières vont vous changer la vie.

Grenoble : – 3,8 % | 2506 € / m² [1]

« Avec une perte de près de 4 % sur le prix de ses logements, Grenoble n’en sera que plus abordable pour tous les primo-accédants qui souhaiteraient s’offrir un logement spacieux sans toutefois se ruiner… » Se loger.

Au cœur de la montagne, cette métropole forte d’une aire urbaine de plus de 600 000 habitants est un véritable ville carrefour. Grenoble est très bien desservie par les autoroutes, sa première voisine est Lyon qui n’est qu’à 115km. Au demeurant, la ville est aussi un relais vers le sud et l’Italie en étant à moins de 3h de Marseille et Turin.

Niveau économique, la ville se porte bien. Et même très bien ! L’aire urbaine se classe seconde en France pour les emplois d’ingénieurs, première pour les emplois de la recherche et première pour l’emploi dans les secteurs techniquement innovant[3]. Une ville de pointe dans les cimes !

Été comme hiver, Grenoble est la grande ville des amoureux des hauteurs. Logée dans la vallée, la ville est entourée de montagnes qui pour certaines avoisinent les 2000m. Niveau station, la plus proche (Chamrousse) est à une trentaine de kilomètres. Et pour les amateurs de plus grands domaines sachez que l’Alpe d’Huez est à 1h de route et Meribel, Les Arcs et Courchevel sont à 1h30 de la ville.

Des occasions folles à dénicher : foncez !

Montpellier : – 3,2 % | 2689 € [1]

« Le marché de l’immobilier se porte plutôt bien en ce moment […]. En dehors des atouts naturels de la ville (ensoleillement, proximité de la mer), Montpellier se classe en seconde position sur le critère de l’emploi puisqu’elle connaît une progression de 1,2% entre 2007 et 2012. »

Entre racines médiévales et modernité, Montpellier est une ville qui sait aller de l’avant tout en chérissant son patrimoine. Entre ses dédales de places et de ruelles gothiques au charme méridional et les grands travaux lancé par Georges Frêche la décennie précédente, la « surdouée » traverse les âges. Si l’hypercentre n’est composé que de vieilles pierres, le nouveau quartier Antigone, le Corum (centre des congrès et opéra) et la zone commerciale Odysséum reliés par deux lignes de tram constituent la facette moderniste de la ville.

Labellisée « French Tech », Montpellier ne limite son modernisme à l’architecture et se veut un territoire innovant. Avec plus de 70.000 étudiants concentrés sur la ville, pas étonnant que la métropole soit tournée vers l’avenir. Evidemment, avec à proximité les stations balnéaires de Palavas-les-Flots et de La Grande Motte ou encore le vieux port de Sète, le tourisme constitue une grande part de l’économie du territoire. Enfin, il ne faut pas oublier que le Languedoc-Roussillon est la première région viticole de France et la seconde en ce qui concerne l’agriculture biologique [5].

Entre modernité, Méditerranée et agriculture, voir agroalimentaire, Montpellier, ville jeune et animée vous ouvre grand ses bras ensoleillés.

Devenir propriétaire en zone rurale

L’achat à la campagne encouragé par l’Etat

Les campagnes se vident et l’Etat veut dynamiser l’immobilier en milieu rural. En 2015, les pouvoirs publics avaient mis en place un prêt à taux zéro (PTZ)[8] dans 6000 communes de France. Cette année il a été élargi à 30.000 communes rurales !

Réservé aux ménages n’ayant pas été propriétaire de leur logement depuis au moins deux ans, c’est une véritable aubaine pour les primo-accédants. Les aides pouvant s’élever à plusieurs dizaines de milliers d'euros, c’est une chance à saisir pour devenir propriétaire !

Le marché des régions

En France, nous avons la chance d’avoir le choix. Nos régions représentent la diversité du pays et la possibilité de trouver la colline, la vallée ou le rivage rêvé pour trouver son nid. En 2016, les prix au m² et les taux d’intérêt ont baissé dans de nombreuses zones rurales. C’est peut-être l’occasion de trouver le bien rare et de devenir propriétaire !

Capital.fr nous renseigne sur ces départements qui valent vraiment le coup. Dans l’Orne (Normandie), le Cantal (Auvergne) et l’Ariège (Pyrénées), on trouve non seulement des paysages typiques mais aussi les prix les plus bas au m² ![7] Entre 1000€ et 1300€, cela mérite le détour pour ceux qui envisagent de trouver un logement à la campagne.

Toujours très abordables, les départements bretons du Finistère et des Côtes-d’Armor proposent des logements pour un prix en moyenne de 1500€ / m² (pas ceux avec vue sur mer évidemment..). Une maison près de la côte ou dans une petite ville en bordure de Brocéliande… Cela fera réfléchir à deux fois ceux qui ne jurent que par la Côte d’Azur. On dépasse les 4000€ / m² dans les Alpes-Maritimes !

Qui peut vous aider ?

MeilleursAgents : Vous voulez acheter ? Vendre ? Faire estimer votre bien ou simplement besoin d’être conseillé ? MeilleursAgents est le site pour être accompagné dans son projet immobilier.

Je Rêve d’une Maison : Remplissez quelques critères à partir d’un questionnaire et « Je rêve d’une maison » cherchera pour vous, en direct, les possibilités qui vous correspondent. Un très bel outil

Et enfin, INSCRIVEZ-VOUS SUR LAOU si vous souhaitez déménager et être accompagné : trouver une nouvelle ville, une nouvelle expérience professionnelle et vous reconstituer un réseau sur place.

Antoine Bruneton
Rédacteur pour le blog de Laou
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly