Auvermoov, c’est le concours de startups mis en place par le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération clermontoise) pour gagner la possibilité d’expérimenter son projet à Clermont-Ferrand.

Les lauréats témoignent de leur expérience d’accompagnement et de la mise en place de leur expérimentation.

Anne, fondatrice de Mon Copilote

Peux-tu nous présenter ton parcours et ton activité ?

J’ai une formation d’ingénieur et lorsque je suis sortie d’études j’ai eu le souhait de me lancer dans un projet solidaire. Je me suis alors tournée vers l’idée d’un projet mettant en relation des personnes en situation de handicap et des personnes valides pouvant les accompagner lors de longs trajets en transport en commun. 

D’abord porté sur les trajets longs, Auvermoov nous a proposé de nous orienter sur les trajets courts du quotidien (forte demande) et nous a accompagné dans ce changement.

Nous avons conservé l’activité sur les trajets longs mais en innovant très peu. Nous répondons toujours à la demande de ce type de trajets mais innovons beaucoup plus sur les trajets du quotidien.

Pourquoi avoir candidaté à Auvermoov ?

Nous avons été directement contactés par Auvermoov pour candidater à leur concours.

Nous avons accepté pour plusieurs raisons. Des concours pour l’innovation il en existe plusieurs mais ceux dédiés à la mobilité sont plus rares. Ça correspond à notre cœur d’activité et nous y avons vu une opportunité pour grandir et se faire connaître. 

Il y a une vraie volonté de la part de la collectivité d’innover sur la mobilité au sein de la ville de Clermont-Ferrand et c’est ce qui nous a attiré.

De plus, mon co-fondateur est Clermontois et je suis Auvergnate d’origine. C’est une ville que nous aimons beaucoup et avoir la possibilité de s’y développer nous tenait à cœur. 

Comment se passe l’expérimentation ?

Nous avons gagné le droit d’expérimenter notre projet sur le réseau Clermontois. La mise en place fut plus longue et compliqué que ce que j’imaginais mais nous avons finalement pu mettre en place Mon Copilote au sein de la collectivité Clermontoise.

Quels ont été les apports pour ta boîte ?

Ce concours nous a permis plusieurs choses. Premièrement, l’équipe d’Auvermoov nous a vraiment poussé et aidé à passer le cap pour se lancer sur les trajets courts du quotidien. C’est très pertinent car ça répondait à une demande très forte. 

Ensuite, Auvermoov nous a permis de se faire connaître, se développer et grandir.  Nous avons d’abord lancé le projet à Clermont-Ferrand puis dans la ville de Sénart en région Parisienne l’an dernier et enfin à Pau il y a 4 mois. 

Avant Auvermoov je n’avais aucun salarié dans la boite, le concours m’a permis, en grandissant, de pouvoir recruter ma première salariée puis d’autres. Nous sommes aujourd’hui 6.

Quelles sont tes perspectives ?

Nous sommes en train de nous étendre sur 2 nouveaux territoires (prévu pour la fin 2019). Notre expansion permettra d’engendrer le recrutement de 2 nouvelles personnes. 

L’objectif sur du long terme est de se développer au fur et à mesure et être présents dans le maximum de villes.

David, responsable développement chez Klaxit

Peux-tu nous présenter ton parcours et ton activité ?

Klaxit c’est une application de covoiturage pour les courtes distances domicile-travail. Après 2 ans de R&D, la phase de commercialisation de Klaxit a vu le jour en 2014. Depuis Klaxit est devenu leader sur le marché du covoiturage domicile-travail avec 430 000 trajets proposés et plus de 180 entreprises partenaires.

Nous travaillons avec les entreprises pour créer un réseau dense et éviter tout détour pour le conducteur et le passager. Pour créer ce réseau, nous nous appuyons également sur les collectivités qui subventionnent les trajets effectués.

Pourquoi avoir candidaté à Auvermoov ?

On a pris connaissance du concours Auvermoov sur Internet. On s’est dit que ça pouvait être une bonne idée. Se rapprocher du SMTC était également un plus et ça nous offrait une autre approche.

De plus, à Clermont-Ferrand, une ville de taille moyenne, il y a un fort bassin d’emploi (Michelin par exemple) mais un réseau de transport en commun assez pauvre et très dépendant de la ligne de tramway. On peut donc proposer notre service car il y a réseau dense d’entreprises et de travailleurs et une carence en transport en commun marquée.

Comment se passe l’expérimentation ?

L’avantage avec Auvermoov c’est que nous avons pu expérimenter Klaxit en mettant en place le co financement du trajet par la collectivité. 

Normalement le passager paye 0,10€/km alors qu’à Clermont-Ferrand, et grâce à la participation du SMTC, le trajet coûte 1€ (dans la limite de 40km/trajet). Soit l’équivalent d’un ticket de bus. Le client a donc le sentiment que ça lui coûte moins cher que si il prenait sa voiture.

Quels ont été les apports pour ta boîte ?

Le premier apport qui me vient en tête serait de dire que ça nous a permis de rencontrer l’équipe du SMTC. Une équipe dynamique et à l’écoute des nouvelles mobilités.

De plus, être lauréat du concours Auvermoov nous a apporté une très grande visibilité au niveau du bassin clermontois. On est conviés à de nombreux forum sur l’innovation et le covoiturage dans la région.

Tu es orienté Mobilitech ? Tu as envie de participer à un concours qui te permettrait d’expérimenter ton projet dans une belle ville comme Clermont-Ferrand ? Alors, rendez-vous sur notre plateforme.