Quitter Paris pour s’installer en province : de plus en plus de salariés sautent le pas. 60% des cadres franciliens sont d’ailleurs prêts à diminuer leur salaire pour améliorer leur qualité de vie. S’il est vrai que les revenus baissent souvent sur le papier, en réalité, le gain en confort de vie et de pouvoir d’achat permet largement de compenser cette perte.  Mais comment les convaincre d’accepter une baisse de rémunération ? Étudions la question pour vous aider à bien amener et défendre votre proposition d’embauche.

Retrouver une qualité de vie en région : une grande tendance chez les actifs

Métro, boulot, dodo : ce n’est plus l’adage actuel. Aujourd’hui, les jeunes actifs ont en effet envie d’avoir une belle carrière tout en profitant de leur vie au maximum. Une possibilité que Paris ne leur offre pas ! Les salariés franciliens déplorent généralement le temps perdu chaque jour dans les transports. Métro, RER, bus, voiture : de nombreux parisiens y passent plusieurs heures par jour. À cela, s’ajoutent évidemment le stress, le monde et la pression permanente.

Vivre à Paris, c’est aussi devoir renoncer aux mètres carrés. Dans le centre et dans la petite couronne, les prix sont effectivement intouchables. Et s’éloigner de la capitale pour gagner un peu d’espace, cela implique aussi de rallonger encore plus les trajets déjà longs et pénibles. Même avec un bon salaire, le coût de la vie et les prix de l’immobilier ne permettent plus de s’offrir un vrai confort de vie en Île de France.

Le cadre que vous avez à proposer est un argument majeur pour séduire les candidats. La proximité de la mer, de la montagne ou de la campagne, ainsi que la possibilité de vivre en maison sont de réels atouts pour les franciliens qui n’ont pas l’habitude de profiter du grand air après le travail ou le week-end.

Salaires à Paris et en région : quelles différences ?

Dans les métiers de la Tech, les rémunérations varient considérablement en fonction des spécialités et de l’expérience. Entre les différentes villes, on observe aussi une différence de salaire. Selon une étude menée par le cabinet Silkhom, voici donc ce que ça donne pour les postes IT les plus recherchés :

  • Développeur PHP : un salarié confirmé (2 à 5 ans d’expérience) peut prétendre à un package entre 45 et 55K€ à Paris contre 36 à 40K€ en région. Un profil expert (+ 8 ans d’expérience) toucherait 58K€ à Paris et 46K€ en région.
  • Chef de projet Web ou Mobile : il faut compter entre 45 et 55K€ pour un profil junior dans la capitale contre 30 à 38K€ en région. Un Chef de projet Senior pourrait toucher de 65 à 80K€ à Paris et 45K€ en région.
  • Ingénieur Cloud : un débutant à Paris est rémunéré en moyenne entre 40 et 48K€. En région, la fourchette serait entre 30 et 36K€. Un profil senior (5 à 8 ans d’expérience) aurait un salaire entre 55 et 65K€ dans la capitale. En région, il serait compris entre 40 et 50K€.

Selon les régions, la différence de salaire entre un tech  parisien et en province se situe ainsi entre 5 et 25%.

Clermont Ferrand place centrale
Source : https://www.shutterstock.com/fr/image-photo/clermontferrand-france-july-31-2017-view-712028533

Moins sur la fiche de paie, mais plus dans le portefeuille

Difficile de nier la baisse de rémunération en quittant Paris. Mais pour autant, quand on fait le calcul, le salarié n’est pas perdant, bien au contraire. Et la force principale des régions, c’est bien évidemment l’immobilier plus attractif.

Dans la capitale, selon l’étude de Meilleursagents.com, il faut compter à l’achat un prix moyen de 10 560€ par m2 et de 28,3€ en location. Un prix divisé par deux dans une grande ville comme Lyon : 4873€ par m2 pour acheter et 12,9€ pour louer. Dans les villes plus petites, la différence est encore plus flagrante. À Clermont-Ferrand, le prix au m2 pour acheter est ainsi de 1729€ et 9,9€ en location. On observe aussi une moyenne assez similaire à Metz (1803€ à l’achat au m2 et 9,5€ en location) ou à Nîmes (achat 1851€ le m2 et location 9,4€).

Paris VS région : un exemple d’un candidat inscrit sur Laou 

Rien de tel qu’un cas concret pour illustrer nos propos. Nous pouvons prendre ainsi l’exemple d’un jeune développeur web en statut cadre qui a changé de vie grâce à Laou. À Paris, le trentenaire gagnait 50K€ à l’année, soit 2800€ net par mois après impôts. Son loyer lui revenait à 1500€ par mois pour 40m2 (oui, oui ce sont des vrais prix). En quittant la capitale pour s’installer à Tours, son nouveau package est désormais de 44K€, c’est-à-dire 2500€ net d’impôts par mois. Avec seulement 1000€, il pourra trouver facilement un appartement ou une maison entre 70 et 90m2, soit deux fois plus grand que son logement actuel. Il doublera donc sa surface tout en économisant 500€ de loyer. Au final, à la fin du mois, même en baissant son salaire, il économise ainsi 200€, tout en augmentant considérablement son espace et sa qualité de vie.

Pour conclure…

En démarrant une nouvelle vie professionnelle en région, les salariés ont tout à y gagner. Cadre de vie, prix de l’immobilier, pouvoir d’achat : 60% des développeurs ont déjà compris qu’il faisait bon vivre en province. Le coût de la vie et le prix de l’immobilier leur permettent en effet de s’y retrouver financièrement même avec une baisse de salaire : à vous de le mettre en avant. Au quotidien, rien ne leur manque pour s’épanouir en dehors du travail. Culture, gastronomie, activités sportives : les villes de région n’ont rien à envier à la capitale et le temps gagné dans les transports permet de profiter de sa famille. Un calcul gagnant pour un vrai confort de vie sur le long terme !

Complétez votre argumentation en lisant notre article sur tous les avantages à vendre aux talents, et surtout, croyez en votre ville !