Bégoña est espagnole, elle a grandit sous le soleil barcelonais. Paul est stéphanois d’origine. La vie les a amené à Clermont-Ferrand et maintenant ils n’en repartiraient pour rien au monde. Découvrez pourquoi Clermont-Ferrand est devenue leur ville coup de cœur.

Paul, Trafic Manager chez Domraider

Pourquoi es-tu venu à Clermont-Ferrand ?

Paul : Je viens d’une ville proche de Saint-Étienne, et j’ai fait mes études à Clermont-Ferrand puis j’ai ensuite commencé ma carrière à Paris. Après plusieurs années de vie parisienne, j’ai eu envie avec ma conjointe de revenir en régions. Nous avions pensé à Lyon, Bordeaux et Clermont-Ferrand, mais nous avions tous les deux une préférence pour Clermont-Ferrand car c’est une ville qui nous plaît : sa taille humaine, sa vie culturelle et ses activités, le tout sans bouchons ! Nous avions peur de mettre du temps pour trouver une opportunité mais j’ai finalement trouvé mon job en moins de 5 mois.
Bégoña: J’ai commencé mes études à Barcelone, avec une année d’Erasmus à Bordeaux. Pour ma vie professionnelle, j’ai naturellement eu envie de revenir en France, plutôt au sud pour être proche de l’Espagne. J’ai alors trouvé mon premier emploi près de Clermont-Ferrand, à Issoire, j’avais 24 ans. J’ai été très bien accueillie, j’ai rencontré des personnes superbes, je me suis donc définitivement installée.

Qu’est ce qui te plaît chez Domraider ?

Bégoña: l’ambiance de travail est très bonne, il y a de l’entraide. On peut lancer une idée, la concrétiser et qu’elle soit adoptée par tout le monde. C’est une entreprise ouverte aux idées nouvelles.
Paul : J’aime d’abord son côté startup en pleine croissance, avec de nombreux projets à mener, dans une ambiance de travail très conviviale. Le management est participatif et innovant, ce qui permet aux projets d’avancer vite, contrairement à la lourdeur des process que j’ai pu connaître dans certaines grandes entreprises.JE VEUX DÉCOUVRIR DOMRAIDER

Bégoña, responsable des opérations internationales chez Domraider

Qu’est ce qui te plaît dans ta vie à Clermont-Ferrand ?

Bégoña : Je n’aurais jamais pu prétendre à construire ma maison à 10 minutes de mon travail, ça aurait été impensable à Barcelone. J’ai un très bon équilibre vie privée et vie au travail, j’ai du temps pour mes enfants. J’aime les saisons. En hiver, nous observons les montagnes pour voir quand nous commencerons à aller skier. En automne, nous voyons des paysages magnifiques, qui n’ont rien à envier au Québec. Et en été, la mer n’est pas si loin ! Nous y allons en 4h et il y a aussi des coins tout près pour aller se baigner. On ne s’ennuie pas ici, nos activités changent tout au long de l’année.
J’aime aussi la vie culturelle de Clermont-Ferrand. Par exemple, à la salle de concert La Coopérative de Mai, il y a une très bonne ambiance.

Paul : En moins d’un quart d’heure, on est en pleine nature. J’adore les randonnées, tout particulièrement celle des chaines des volcans d’Auvergne. J’aime la qualité de vie de Clermont-Ferrand, l’emplacement est super, pas loin de la montagne et pas loin de la mer. J’aime aussi la mentalité des gens, ils sont sympathiques et chaleureux.