Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, un entretien téléphonique de recrutement est bien plus qu’un simple échange de politesses. Dans de nombreux cas, il s’agit d’un filtre bien utile pour réduire le nombre de candidats pour un même poste ! Il dure le plus souvent entre 15 et 30 minutes, et le principal objectif est d’obtenir un entretien soit physique, soit en visioconférence.

Cet entretien est la première étape à ne pas rater, voici donc nos 13 conseils ultimes pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir votre premier entretien.

1/ Avant l’entretien téléphonique 

Telle une compétition sportive, il est important de se préparer avant le jour J. L’essentiel est de se mettre dans de bonnes conditions physiques et mentales pour l’épreuve.

 1 – Connaître le nom de son interlocuteur

20 minutes d’entretien sans connaître le nom de la personne avec laquelle vous avez affaire à l’autre bout du fil, c’est long…

Il est très important de se renseigner sur son interlocuteur avant l’entretien téléphonique. N’oubliez surtout pas que vous avez affaire à un être humain : les gens préfèrent être appelés par leur nom, c’est une marque de respect et de considération. 

2 – Se mettre dans de bonnes conditions

Préparez-vous de la même manière que si vous deviez assister à un entretien physique: habillez-vous de manière professionnelle, et pas seulement à moitié !

Cela vous permettra de vous sentir mieux préparé et plus à-même de répondre aux questions posées par le recruteur. Par ailleurs, assurez vous d’être dans un endroit adéquat et faites en sorte de ne pas être dérangé

3 – Se préparer aux questions récurrentes

Un entretien téléphonique ne doit en aucun cas être purement improvisé. Il doit être préparé et répété en amont afin de vous garantir un échange fluide et serein. Préparez vous à répondre aux questions les plus récurrentes : votre parcours, vos points forts pour le poste en question, ce que vous connaissez de l’entreprise, etc… N’hésitez pas à vous faire des fiches.

Préparez-vous également à répondre aux questions logistiques: votre disponibilité, votre mobilité, vos prétentions salariales, etc…

4 – Répéter à voix haute 

N’oubliez pas de préparer un petit speech sur votre parcours, vos ambitions et votre motivation car on vous demandera forcément de vous présenter. Entraînez-vous à vous exprimer à voix haute de manière fluide et claire.

C’est ce qui vous mettra en confiance et renverra une image plus sérieuse  au chargé de recrutement

5 – Se prémunir du stress

Vous le savez sans doute : le stress s’entend, même au téléphone. Alors à chacun sa technique, mais détendez-vous !

Faites un quart d’heure de yoga ou d’exercices de respiration, buvez un grand verre d’eau ou fumez une bonne cigarette, qu’importe, mais n’ayez pas une voix anxieuse et tremblante lors de votre appel !

2/ Pendant l’entretien téléphonique

Soyez prêts quelques minutes avant l’appel, tout va bien se passer si vous vous êtes préparé !

6 –  Une attitude irréprochable 

On ne devrait pas avoir à le préciser, mais soyez poli et respectueux. Et tout comme le stress, n’oubliez pas que le sourire s’entend également au bout du fil. Alors marquez des points, gardez le smile !

7 – Savoir écouter et rebondir

L’entretien téléphonique repose sur un échange entre le candidat et l’interlocuteur.

Ne coupez jamais la parole, écoutez attentivement et rebondissez de manière pertinente quand la situation se présente. Vous pouvez utiliser les infos que vous avez récolté mais pas besoin de déballer toutes vos fiches au recruteur, restez simple. !

8 – Prendre des notes

Toutes les choses qui se disent lors de cet entretien seront considérées comme comprises et acquises par votre interlocuteur, prenez donc des notes ! Elles peuvent ressurgir aux éventuels entretiens suivants. 

9 – Poser des questions

Gardez sous le coude quelques questions pertinentes sur le poste et sur l’entreprise dans laquelle vous postulez à poser à votre examinateur. Elles prouvent que vous avez fait l’effort de vous intéresser à l’entreprise et à son domaine.

10 – Remercier son interlocuteur 

N’oubliez JAMAIS de remercier la personne qui a pris le temps de vous appeler pour mieux évaluer votre candidature. Précisez que vous êtes disponible pour d’autres entretiens ou des questions. Demandez éventuellement des informations sur la suite du processus de recrutement.

3/ Après l’entretien téléphonique 

On ne relâche pas ses efforts ! L’entretien n’est pas terminé même si vous avez raccroché.

11 – Terminer sur une bonne impression

Remercier à nouveau votre interlocuteur d’avoir pris le temps de vous appeler, cette fois-ci dans un mail auquel vous joindrez les pièces qu’on pourra vous avoir demandé pendant l’entretien !

12 – Faire attention aux détails

Utilisez une adresse mail professionnelle (oui, oui, on insiste) et attention aux répondeurs un peu trop fantaisistes ! Gare aussi aux fautes d’orthographe dans vos mails.

13 – Le coup de pouce Laou

Pensez à glisser un mot sur la région et la ville de l’entreprise que vous souhaitez intégrer.  Il s’agit peut-être de votre prochain chez-vous, montrez à votre futur employeur que vous vous êtes déjà renseigné et surtout que vous êtes motivé à l’idée de travailler et vivre dans la ville.

Si vous suivez tous ces conseils de préparation pour votre entretien téléphonique, vous serez prêt et mieux armé que 80% de vos concurrents directs pour le poste. Encore une fois, la préparation est essentielle afin de maximiser vos chances de passer au tour suivant.

Rappelez-vous, l’essentiel est de se démarquer (en bien) des autres candidats !

Vous avez maintenant toutes les cartes en main, c’est à vous de jouer !